Real 31 : Crédit immobilier : stabilité des taux en Ile-de-France - Actualités - Real 31 immobilier maisons laffitte , immobilier la garenne colombes , immobilier houilles , immobilier bezons , immobilier sartrouville , immobilier courbevoie immobilier Maisons-Laffitte Asnieres sur Seine Bezons Bois Colombe Clichy Courbevoie Garenne Colombe - Appartement, Bureaux, Maison, Parking / box, - Maisons-Laffitte Asnieres sur Seine Bezons Bois Colombe Clichy Courbevoie Garenne Colombe - Real 31 immobilier exerce les activités d’agence immobilière, de syndic de copropriété et de gestionnaire locatif depuis 2005 à Maisons-Laffitte, La Garenne-Colombes (Centre Ville et Champs-Philippe), et Bezons.


Crédit immobilier : stabilité des taux en Ile-de-France

Partager sur :

Les emprunteurs franciliens bénéficient encore de conditions favorables à la fin de l'année. Certains peuvent encore en profiter pour regrouper leurs crédits.

(LaVieImmo.com) - L'accalmie prédomine dans la région en cette mi-octobre, après des mois de hausse progressive des taux. Selon Emprunt Direct, les taux d'intérêts des crédits immobiliers sont restés "globalement stables en octobre" en Ile-de-France. Certes, les taux ont connu un mouvement haussier à la rentrée. "Mais il s’agissait en réalité d’un réajustement technique de la part des établissements prêteurs, et en aucun cas d’un changement de tendance macroéconomique", appuie pour sa part le courtier Cafpi.

Des taux encore à 2% pour les meilleurs dossiers

Et certains peuvent encore bénéficier des meilleures conditions : les emprunteurs aux revenus les plus confortables ou à l'apport conséquent, qui ont même droit à des baisses de jusqu'à 10 point de base, souligne Emprunt Direct. Résultat : un emprunteur qui dispose d’un excellent dossier sur 20 ans peut ainsi prétendre, en moyenne, à des taux de 2%, tandis en moyenne qu'un emprunteur "ordinaire" devra compter sur 2,40%

Mais le marché reste encore accessible, pour le moment du moins. A chacun de savoir en tirer parti : le maintien des taux bas peut inciter certains particuliers à demander le regroupement de leurs différents crédits en un seul afin de plus payer qu’une seule mensualité. De quoi s'offrir "un peu de pouvoir d’achat", conclut Cafpi.